Comité Scientifique Français de la Désertification

French Scientific Committee on Desertification
Parution d’un nouveau dossier du CSFD sur les ressources en eau profonde du désert du Sahara et de ses confins arides et semi-arides
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Parution d’un nouveau dossier du CSFD sur les ressources en eau profonde du désert du Sahara et de ses confins arides et semi-arides

Les grands aquifères profonds de la zone saharienne et de ses confins arides et semi-arides renferment des quantités considérables d’eau douce. Ces réserves d’eau souterraines non renouvelées sont souvent qualifiées de « fossiles » car elles sont en grande partie héritées des périodes humides du Quaternaire. Les techniques modernes d’exploitation des eaux profondes assurent, à l’heure actuelle, le développement de nombreuses régions et une amélioration des conditions de vie des populations. Mais, ces réserves sont souvent peu ou pas renouvelées et sont donc vulnérables et menacés par la surexploitation. De nombreuses études, associant souvent plusieurs pays, ont ainsi été entamées depuis les années 1970 pour mieux comprendre le fonctionnement de ces aquifères et tenter de les gérer durablement. 

Ce dossier aborde les caractéristiques et spécificités géologiques et paléo-hydrogéologiques de ces aquifères profonds, l’importance de leur préservation pour lutter contre la désertification ainsi que la question de leur gestion rationnelle et de son aspect transfrontière.

Ce dossier est rédigé par Yves Travi, hydrogéologue, hydrochimiste et isotopiste, à Avignon Université et membre du CSFD.

Un exemplaire papier est disponible sur simple demande au secrétariat du CSFD à l’adresse secretariat-csfd@agropolis.fr

En savoir plus